RETOUR





 

Les griffades du chat

L'auteur de cet article décline toute responsabilité en cas de problème  et vous avise que les conseils donnés ne sauraient en aucun cas remplacer l'avis d'un vétérinaire !

 

 

 

Les griffades font parties des marques territoriales.
Elles correspondent, comme le marquage urinaire, à un dépôt de marques territoriales à la fois visuelles et phéromonales, donc olfactives, les phéromones étant libérées par les coussinets plantaires.
Les griffades sont un moyen de communication : ce sont des lacérations le plus souvent verticales placées sur un support bien visible. Ces marques attirent les autres chats qui vont les explorer par flehmen car elles sont imprégnées par les phéromones.
Contrairement à une idée reçue, le chat ne « fait » pas ses griffes : ce n’est pas pour user ses griffes que le chat lacère les murs mais c’est avant tout pour communiquer. Cela lui permet de signaler son territoire.

LIEU DES GRIFFADES

Le territoire du chat est divisé en 3 parties :

- un champ d’activité : où ont lieu les jeux, la prédation, la prise alimentaire, l’activité sexuelle.
C’est un champ qui peut être partagé par plusieurs chats notamment celui du jeu mais où parfois un autre chat n’est pas toléré (par exemple la prise alimentaire en cas de pénurie ou l’activité sexuelle). Ce champ est marqué par des dépôts d’urine.

- un champ d’isolement: où le chat fuit les contacts, c’est un champ de repos. Ce champ est marqué par des griffades sur des supports verticaux, bien visibles et sont régulièrement renouvelées.

- un champ d’agression : toute intrusion dans ce champ déclenche une agression du chat. Chez un chat bien sociabilisé à l’homme et aux autres animaux, ce champ est réduit aux limites du corps. Ce champ n’est pas marqué. Donc seul le champ d’isolement est marqué par des griffades. En général, le chat dispose de 2 à 3 champs d’isolement répartis dans son espace.

FONCTIONS

Les griffades avertissent de la présence d’un autre chat mais n’interdisent pas l’entrée dans ce champ. Le chat pourra entrer s’il se conforme aux rituels d’entrée.
L’intérêt des griffades est double : d’abord parce que c’est un signal visuel (les griffades sont toujours faites à des endroits bien visibles et en hauteur) et ensuite parce que c’est un signal olfactif (en griffant, le chat créé des sillons dans lesquels il dépose des phéromones issues de ses coussinets)
Ces griffades ont donc pour rôle de délimiter une portion de territoire du chat et de communiquer avec les individus de son espèce.

PERTURBATIONS DE CE COMPORTEMENT

Le comportement de griffades est normal et représente une composante naturelle du comportement territorial. Mais, il arrive que ce comportement soit exacerbé et là, c’est un trouble comportemental. Cela peut être une cause d’abandon du chat ou même d’euthanasie lorsque ce comportement est trop « insupportable » pour les maîtres.

Plusieurs causes :

- espace trop grand que le chat a du mal à gérer : il va alors multiplier les marquages (le marquage urinaire peut s’y associer).
- endroit de trop grande circulation
- surpopulation
- anxiété

QUE FAIRE QUAND LE CHAT MARQUE PAR GRIFFADES

Ce n’est pas toujours un problème comportemental puisque c’est quelque chose de normal chez un animal territorial. Toutefois, il arrive que le chat choisisse un endroit qui n’est pas du goût de ses maîtres…..

1-LE GRIFFOIR
Il existe différents types de griffoirs : en carton (parfumé à l'herbe à chat), en sisal (corde), simple ou monté sur un arbre à chat...
Le but est de rediriger les griffades vers un griffoir. Comme le chat marque son territoire régulièrement et toujours au même endroit, il faut d’abord l’inciter à utiliser ce nouveau support.

user posted image

La première chose à faire est de le placer à l’endroit désiré par le chat. Il faut ensuite faire sortir les griffes du chat (en lui appuyant sur les doigts) et les frotter en les "accrochant" sur le griffoir : cela permet d’y déposer les phéromones. Le chat sera ensuite plus enclin à y retourner de lui-même. Utiliser la récompense aussi à chaque fois que le chat s’en sert (caresses, voix, friandises,..).
Ensuite, quand le chat a adopté le griffoir, il est possible de le déplacer petit à petit à l’endroit désiré mais jamais dans un endroit invisible.
Il ne faut pas changer un griffoir sous prétexte qu’il est trop vieux car alors tous les points de repère du chat disparaissent et il faudra recommencer son apprentissage.

2-LES PHEROMONES : FELIWAY

Son utilisation est plutôt à réserver lorsque les griffades sont exacerbées puisque cela reproduit les phéromones que le chat dépose en griffant. Cela aura pour conséquence une diminution du marquage par griffades (pourquoi marquer de nouveau puisque les phéromones sont régulièrement présentes ?).
Précautions à l’utilisation du Feliway : il est nécessaire d’attendre une dizaine de minutes avant de faire rentrer le chat dans la pièce car l’excipient utilisé dans le produit lui est déplaisant, cela peut créer une aversion de l’objet aspergé s’il le renifle trop tôt par rapport à la pulvérisation ! et donc, cela peut l’inciter à aller marquer ailleurs car alors, l’
effet apaisant n’apparaît pas.

3-CREER UNE AVERSION DU LIEU CHOISI
Pour aider à abandonner l’endroit de ses griffades (par exemple quand on commence à déplacer le griffoir ou si le nombre de lieu marqué est important), y placer du papier d’aluminium ou du plastique ou du ruban adhésif.
Il est possible aussi d’utiliser par exemple un pistolet à eau quand le chat commence à faire ses griffes à l’endroit non désiré, ou secouer une canette remplie de billes => le bruit ou la sensation de l’eau interrompront la séquence de marquage (attention toutefois à ce que le chat ne vous voit pas, sinon, il associera le marquage en votre présence à la punition et continuera à marquer mais quand vous ne serez pas là !).

4-LIMITER LES DEGATS

Pour ça, il suffit d’épointer les griffes du chat avec un coupe-ongles qui peut se trouver en animalerie :

- appuyer sur le bout du doigt pour faire sortir la griffe

- visualiser le vaisseau sanguin : la griffe est composée d’une partie translucide (pointe) et d’une partie rosâtre (vers le doigt). La partie rosâtre est le vaisseau sanguin.

- couper sans atteindre le vaisseau.

Si vous coupez trop loin la griffe et que ça saigne, c’est pas dramatique : il suffit de mettre de l’eau oxygénée sur la griffe (ça arrête le saignement) puis de mettre de la bétadine (surtout pas d’alcool, ça favoriserait le saignement) et ensuite de faire un pansement qui englobe tout le bout de la patte de façon à faire une compression. Laisser le pansement 30minutes et puis après vous pouvez le retirer.

5-POSE DE SOFT PAW

On peut également faire poser des "soft paw" à son chat : on enduit la griffe d'une colle spéciale puis on enfile dessus un étui en plastique qui recouvre totalement la griffe. La griffe se trouve ainsi prise dans une gaine souple qui n'abime plus les meubles,...etc.
L'inconvénient de ce procédé est que d'une part, les étuis ne collent véritablement que 3 à 6 semaines (au fur et à mesure que le chat continue à griffer, ça se décolle), il faut donc les remplacer régulièrement et que d'autre part, la rétraction de la griffe est quasiment impossible (le chat se trouve alors handicapé)
 

 


Copyright © 2003 ~ Site réservé de tous droits
Les illustrations sont des oeuvres de Svan
et sont la propriété exclusive du Monde de Sàmkhia
Site créé par Magic Mouse