RETOUR





 

Les gestes qui sauvent

L'auteur de cet article décline toute responsabilité en cas de problème  et vous avise que les conseils donnés ne sauraient en aucun cas remplacer l'avis d'un vétérinaire !

 

 

 

Apprenez  les gestes qui sauvent.

Que vous ayez un chat ou un chien, que vous soyez en vacances, chez vous, ou chez des amis, avoir la bonne réaction en cas d’accident ou de maladie peut sauver la vie de votre compagnon, BIEN ENTENDU EN ATTENTE DE LA VISITE VETERINAIRE  ! ! ! !


Il est blessé et saigne abondamment :
Pour arrêter l’hémorragie, commencer par localiser le point de saignement.
Blessure à la patte avant : appuyez à l’intérieur de cette patte, si possible avec une compresse stérile, vers le haut, c’est à dire au dessus de la plaie.
Blessure à la patte arrière : procéder comme pour la patte avant, appuyez fortement à l’intérieur de la cuisse.
Plaie à la queue : pour arrêter le flux de sang, comprimez le dessous de l’appendice caudal.
Attention, ne faites pas de garrot, à moins d’être un professionnel. L’animal risque de perdre le membre lésé si la circulation du sang a été coupée trop longtemps.
Pour les petites hémorragies malencontreusement rencontrées si on sectionne trop loin un ongle par exemple ou pour une petite plaie (où le saignement n’est pas très abondant), l’eau oxygénée peut être utilisée, cela arrête bien les petits saignements. Evidemment, pas à mettre en cas de saignement abondant de type artériel, ça ne sert à rien.
 

Il est resté longtemps sans boire, est-il déshydraté ?

Soulevez doucement la peau de son dos, puis relâchez-la. Si elle se remet rapidement en place, c’est le signe que tout va bien. Si, au contraire, elle reste soulevée et a perdu son élasticité, il est certainement victime d’une sévère déshydratation. Autres signes de déshydratation : globes oculaires enfoncés, peu d’urines (mais émises sans difficultés) et urines concentrées (foncées).

Il a été victime d’un choc ou d’une chute brutale :

Pour savoir s’il souffre d’une hémorragie interne, appuyez un doigt sur sa gencive. Si elle ne redevient pas rose après être  restée blanche un instant, une hémorragie peut s’être déclarée. Autres symptômes :
-  les gencives habituellement rose vif, sont anormalement pales,
-  la présence de sang dans les vomissures ou l’urine.
En cas de chute ou de choc : la consultation véto est toujours indiquée même si le chat (en général qui tombe de la fenêtre d’un immeuble) a l’air d’aller bien après : risque non négligeable d’hémorragie pulmonaire de symptomatologie discrète pour des non-professionnels.

Il tousse de façon persistante :

La toux est le signe le plus courant d’une affection cardiaque chez le chien. Chez le chat, elle est extrêmement rare. Mais si elle persiste plus de 24 heures, consultez.

Il semble éprouver des difficultés à uriner :
Si l’animal éprouve du mal à se soulager ou semble faire de  vains efforts, il souffre peut-être de calculs ou d’une tumeur obstruant les voies urinaires.
S’il reste toute une journée sans uriner, il risque une grave crise d’urée.
 
Il fait très chaud, sa respiration est courte et rauque :
Un coup de chaleur, sans intervention rapide, peut se révéler dramatique. Mouillez-le aussitôt, surtout la tête, ou enveloppez-le dans des serviettes humides et froides pour faire baisser la température. Donnez-lui à boire et mettez-le à l’ombre ! !
Possibilité de doucher le chien mais attention, pas d’eau très froide tout de suite, faire chuter la température du chien en diminuant progressivement la température de l’eau. (ne pas plonger le chien dans un bain avec de la glace ! ! choc thermique)
Frotter les zones périphériques et glabres ( intérieur des oreilles, espaces inter digités) avec de l’alcool, cela permet de créer une vasodilatation qui va augmenter les échanges thermiques avec l’extérieur.
Consultez pour éviter l’œdème cérébral.
Le coup de chaleur est fréquent l’été dans une voiture à l’arrêt, même si les fenêtres sont entrouvertes.
Attention donc, car la nouvelle loi de protection animale autorise les représentants de la force publique à intervenir !
 
Il s’est fait mordre par une vipère :
Un animal mordu revient vers son maître effrayé et en gémissant Un gonflement au bout de la truffe, des lèvres et plus rarement sur une patte, avec 2 petits trous, trahit l’emplacement de la morsure.
Cela se traduit par des tremblements, l’animal est prostré, et il a des difficultés respiratoires.
Désinfecter la plaie de morsure avec eau oxygénée, Dakin. Pas d’alcool qui entraîne une vasodilatation donc favorise la diffusion du venin.
Mettre l’animal au repos, couché sur le côté, mettre un linge froid ou contenant des glaçons sur la plaie mais pas de glaçon directement cela pourrait endommager les tissus déjà lésés par la morsure.

NE PAS :  essayer de sucer le venin => peu efficace et dangereux pour soi ! Inciser la peau autour de la lésion : favorise la diffusion du venin
Poser un garrot => risque de lésions nerveuses et vasculaires + re largage de toxines au moment de la levée du garrot. Le sérum antivenin est controversé car il peut provoquer un choc anaphylactique !

Sophie

 


Copyright © 2003 ~ Site réservé de tous droits
Les illustrations sont des oeuvres de Svan
et sont la propriété exclusive du Monde de Sàmkhia
Site créé par Magic Mouse