RETOUR


 

L'auteur de cet article décline toute responsabilité en cas de problème        et vous avise que les conseils donnés ne sauraient en aucun cas remplacer  l'avis d'un vétérinaire !

 

FIV, FeLV = 2 maladies virales.
Le FIV est le sida du chat, le FeLV est la leucose
Sida et leucose sont donc 2 maladies bien distinctes, dues à des virus différents mais appartenant à la même famille, les rétrovirus.

FIV = virus de l’immunodéficience féline
FeLV = virus leucémogène félin

MODE DE TRANSMISSION

FeLV : se transmet par la salive essentiellement, cela nécessite un contact étroit avec un chat malade (morsure, léchage). On peut également retrouver le virus dans les urines, les selles, les larmes, le lait des femelles allaitantes. Une femelle infectée au cours de sa gestation peut transmettre l’infection à ses chatons dans l’utérus. Cela entraînera soit la mort des chatons dans l’utérus soit la naissance de chatons qui développeront la maladie précocement.

FIV : se transmet essentiellement par morsure| (une seule suffit), un simple contact non traumatisant n’est pas infectant. C’est pourquoi ce sont les mâles entiers errants qui sont les plus touchés (bagarres fréquentes pour les femelles). La transmission par voie sexuelle, au cours de la gestation et pendant l’allaitement sont de mauvais mode de transmission du virus.


QUE SE PASSE-T-IL APRES INFECTION ?

FeLV :

- 60% des chats vont développer une virémie transitoire, puis soit le chat arrive à éliminer le virus (le chat guérit donc) soit le chat conserve le virus à l’état de latence dans son organisme (il pourra alors être réactivé).
- 30% des chats vont développer la maladie.
- 10% des chats auront une infection localisée.

FIV : les chats infectés par le FIV le restent toute leur vie, il n’y a pas de négativation possible.

LES SIGNES CLINIQUES

FeLV : on note généralement une fièvre, de l’anorexie, de l’amaigrissement. La maladie se présente sous 2 formes : une forme avec transformations tumorales (leucémie, lymphome, atteinte des cellules du sang) et une forme sans transformations tumorales (anémie, insuffisance rénale chronique puis affections opportunistes : PIF, abcès, stomatite, gingivite, mycose…).

FIV : on distingue 5 stades, comme chez l’homme.

  Stade 1 : passe inaperçu. En général, simple fièvre avec hypertrophie des ganglions. Dure 4 à 16 semaines

  Stade 2 : phase asymptomatique donc comme son nom l’indique le chat ne présente aucun symptôme. Dure au moins 5 ans.

  Stade 3 : fièvre, perte de poids, manque d’appétit, anémie, abattement et ganglions hypertrophiés. Dure quelques mois à années.

  Stade 4 : préSIDA. Toujours fièvre, amaigrissement, anémie, apathie. Affections opportunistes : gingivite, stomatites, abcès, coryza, cystite. Dure 6 mois à 1 an.

  Stade 5 : SIDA. Peu de chats atteignent ce stade (10%). Symptômes généraux très important et affections opportunistes. Entraîne la mort dans 1 à 6 mois.

LE DIAGNOSTIC

Tous les 2 sur prise de sang : quelques gouttes suffisent pour les tests rapides. Il faut attendre au moins 6 à 8 semaines avant de tester à partir du contact potentiellement infectant.
Le test FeLV détecte les antigènes et donc le virus lui-même[b].
Interprétation des résultats :

Chat avec symptômes évoquant la leucose :

- test + : chat atteint,
- test - : symptômes pas dus à la leucose

Chat sans symptômes (dépistage) :

    - test + : retester dans 3 mois (le chat peut éliminer le virus),
    - test - :
chat sain

Le test du FIV détecte les anticorps (donc en fait détecte la réaction de l’organisme à une éventuelle infection par le virus du sida) donc, il ne faut pas tester un chaton de moins de 4 mois car on peut conclure trop vite à une infection alors qu’il ne présente en fait que les anticorps que sa mère infectée lui a transmis par le colostrum. Cela ne veut en aucun cas dire que le chaton soit atteint. Par contre, un résultat positif au-delà de l’âge de 4 mois, indique bien l’état du chaton lui-même et ce de façon définitive. Il faut aussi savoir qu’en fin d’évolution de la maladie, le test est négatif. De même, le test ne devient positif que 6 à 8 semaines après le contact infestant (il est donc inutile de tester un chat trop précocement quand un contact à risque s’est produit)

LA PREVENTION

- FeLV : vaccination contre la leucose (2 injections à 1 mois d’intervalle la première année puis rappel tous les ans). Ou ne pas faire sortir le chat !

- FIV : castration des mâles et stérilisation des femelles pour limiter la divagation et les risques de bagarres et donc de morsures (limitation des facteurs de risques). Ne pas faire sortir le chat !

LE TRAITEMENT

- FeLV : antibiotiques pour combattre les infections. Essai avec l’interféron : résultats prometteurs.

- FIV : essai trithérapie : peu efficace. Sinon, corticoïdes pour combattre l’anémie et antibiotiques pour combattre les infections opportunistes.


FeLV et FIV sont donc 2 maladies virales différentes qui se transmettent de chat à chat. Les symptômes sont non spécifiques. Il existe des cas de négativation pour le FeLV mais pas pour le FIV. Le pronostic est sombre car les traitements ne sont que palliatifs, toutefois, une prévention par vaccination est possible pour la leucose.

Servaax
 

 


Copyright © 2003 ~ Site réservé de tous droits
Les illustrations sont des oeuvres de Svan
et sont la propriété exclusive du Monde de Sàmkhia
Site créé par Magic Mouse